FNACA DE PARIS

Comité départemental de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc et Tunisie

Page 2 of 33

49e Congrès de la FNACA de Paris

TÉLÉCHARGER L’INVITATION

Vient de paraître

VIENT DE PARAÎTRE

Vient de paraître

Souscription 2021/2022

RÉSULTAT DU TIRAGE DU MERCREDI 12 MAI 2022

N° DE LOT – N° GAGNANTS – LOTS GAGNANTS

1 – 17105 – 1 croisière pour 2 personnes
2 – 14548 – 1 semaine dans un gîte de France
3 – 19302 – 1 téléviseur grand écran
4 – 22654 – 1 multi – cuiseur COOKEO
5 – 27463 – 1 téléviseur petit écran
6 – 49718 – 1 centrale vapeur ESSENTIELB
7 – 16017 – 6 bouteilles de Champagne
8 – 17744 – 6 bouteilles de vin de Bourgogne
9 – 3952 – 6 bouteilles de vin de Bordeaux
10 – 36951 – 1 blinder NINJA
11 – 53196 – 2 places de concert
12 – 34772 – 1 plancha TEFAL
13 – 27449 – 1 trancheuse électrique
14 – 43773 – 1 four micro ondes
15 – 28914 – 6 bouteilles de Beaujolais
16 – 7023 – 6 bouteilles de SAINT – VERAN
17 – 6703 – 1 magnum de Champagne
18 – 35316 – 1 machine à café SENSEO
19 – 46665 – 2 entrées au musée GREVIN
20 – 32194 – 1 magnum de vin de Bourgogne

Félicitations aux gagnants !!! Les gagnants devront nous faire parvenir les billets correspondant aux numéros tirés au sort (voir la liste ci-dessus). Les lots non réclamés le 30 septembre 2022 resteront acquis aux œuvres sociales
du Comité Départemental de PARIS.

Vient de paraître

19 Mars 2022 : discours de M. Francis Yvernès, président de la FNACA DE PARIS

Commémoration du Soixantenaire du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, hommage aux victimes de la guerre d’Algérie à l’occasion de la Journée nationale du souvenir et de recueillement – Photo Joséphine Brueder – Ville de Paris

 

Madame la Maire, Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les Elus, Messieurs les Officiers Généraux et Officiers, Mesdames et Messieurs les Présidents des Associations d’Anciens Combattants, de Résistants et Victimes de Guerre, Messieurs les Porte – Drapeau, Mesdames, Messieurs, …

19 mars 1962, 19 mars 2022. Nous commémorons, aujourd’hui, le 60e anniversaire de la proclamation du « Cessez – le – Feu » de la Guerre d’Algérie, le dernier conflit du 20e siècle auquel la France aura été confrontée.

Après les dénominations d’ « opérations de maintien de l’ordre » puis de « pacification » et autres trouvailles, il aura fallu 37 ans à nos hommes politiques pour se décider enfin à reconnaître, en 1999, que ce conflit resté durant tout ce temps sans nom, fut bien une Guerre et 50 ans, le 6 décembre 2012, pour que le 19 mars soit reconnu comme « Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc »

Cette Guerre d’Algérie aura duré 7 ans, 4 mois et 18 jours et concerné près de 2 000 000 de jeunes Français – âgés pour la plus grande part d’une vingtaine d’années et issus d’une armée de conscription -.

La Guerre d’Algérie – comme la Guerre d’Indochine – ne fut pas une guerre conventionnelle telle que celles que la France a connues en 1914/1918 et en 1939/1945 qui ont, elles, fait des millions de morts et de blessés. C’était une Guerre de décolonisation du côté Français et d’indépendance du côté Algérien.

Il n’empêche qu’à la fin de cette Guerre d’Algérie, le Bilan du côté Français fut de :

– 30 000 morts et/ou disparus civils et militaires et près de 300 000 blessés dont certains sont restés handicapés à vie, malades ou bien polytraumatisés ;

– des milliers de « harkis » furent abandonnés sur place à leur triste sort ;

– plus d’un million de « rapatriés dits « pieds noirs » et de « harkis » contraints de quitter le pays de leurs racines et qui furent, c’est le moins qu’on puit dire, très mal accueillis à leur arrivée en Métropole ;

– n’oublions pas ceux qui ont été faits prisonniers et ceux qui ont disparu comme ceux des Abdellys ;

– n’oublions pas non plus les militaires et les civils qui ont eu à subir les essais nucléaires au Sahara. Certains sont décédés alors que d’autres en portent, encore aujourd’hui, les séquelles qui ne sont pas reconnues, à ce jour, par l’Etat Français.

– n’oublions pas ceux qui ont été assassinés par l’OAS.

Nous venons d’entendre l’Ordre du Jour N° 11 que le Général AILLERET – Commandant Supérieur des Forces Françaises en Algérie – prononça le 19 mars 1962, à midi, s’adressant à toutes les Forces de l’Ordre et ordonnant le Cessez – le – Feu.

Cette décision fut la conséquence politique et non militaire du long processus de négociations – voulues par le Général de Gaulle – entre les représentants officiels du Gouvernement de la République Française et ceux du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (le G.P.R.A) et aboutissant, la veille, le 18 mars 1962, à la signature dite des « accords d’Evian » tant critiqués de part et d’autre de la Méditerranée.

LIRE LA SUITE

Vient de paraître

Vient de paraître

19 MARS 2022 – RETOUR SUR LES CÉRÉMONIES PARISIENNES

19 MARS 1962 – 19 MARS 2022
RETOUR SUR LES CÉRÉMONIES PARISIENNES

(cliquez sur la cérémonie souhaitée)

Cérémonies au Père Lachaise

Cérémonie place du 19 Mars 1962

Cérémonie à la Mairie du XIIIe Arrdt

Cérémonie en l’église Saint-Louis des Invalides

Cérémonie au monument national, quai Jacques Chirac

Ravivage de la Flamme, place de l’Étoile

 

PHOTOS & VIDÉOS

Joséphine Brueder – Ville de Paris

Maxime Dupin – L’Ancien d’Algérie

P. Bourgeois – FNACA de Paris

N. Sicart, D. Beau

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén