FNACA DE PARIS

Comité départemental de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc et Tunisie

Page 2 of 29

Vient de paraître

60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie

Aux adhérent(e)s  de la FNACA-Paris

La commission nationale Guerre d’Algérie- Jeunesse-Enseignement- Mémoire-Histoire a , dans le cadre du 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie , édité la plaquette  » PARTIR…POUR MOURIR A LA GUERRE  ! LA GUERRE D’ALGERIE 1954-1962.

De même , pensez à commander la vignette du 60e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie.

Pour toute information et commandes rapprochez-vous de votre comité local

 

Témoignage de Mme Anick Sicart

Bien sûr, nous sommes bien placées pour témoigner du retour de nos maris, nos
fiancés à l’époque. Je vais vous donner un aper- çu de ce qui s’est passé pour moi et je pense que beaucoup d’entre vous s’y reconnaîtront.

Jacques est parti, à 20 ans, directement en Algé- rie en septembre 1959 à Batna dans les Aurès. Il a eu une courte permission de 10 jours en 1960 et il est rentré en novembre 1961. Pendant la durée de son « service militaire » je lui ai écrit tous les jours. Nous nous connaissions depuis toujours puisque nous habitions le même quartier, fréquentions le même groupe scolaire. Il était apprécié par ses co- pains, c’était un gars gentil, sérieux.

LIRE LA SUITE

Témoignage de Mme Yvette Aubert

Je m’appelle Yvette Aubert, je suis née en 1932 à Paris dans XVe arrondissement et j’ai grandi dans une famille active du XIIe arrondissement. J’ai commencé à travailler dans une entreprise qui à l’époque s’appelleit Rhône-Poulenc. En suivant leur filière de cours spécialisés, je suis devenue responsable d’es achats de matières premières destinées aux usines du groupe. J’ai travaillé très longtemps chez eux, c’est devenu Sanofi aujourd’hui.

Je me suis mariée à 20 ans, en 1952, à Paris, avec René, un jeune homme que je connaissais parce qu’il faisait parti comme moi d’un patronage du XIIe, Le Chantier… LIRE LA SUITE

Appel aux témoignages d’épouses, de compagnes et de veuves de soldats de la guerre d’Algérie

LIBÉRER UNE PAROLE
TROP SOUVENT IGNORÉE

À la veille du 60e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, le Comité départemental de la FNACA de Paris tient à donner la parole à toutes celles qui, bien que n’ayant pas participé à ce conflit, ont partagé la vie de ceux qui sacrifièrent plusieurs mois, voire plus de deux années, de leur jeunesse.
Chaque témoignage fera l’objet d’un enregistrement audiovisuel* (ou simplement audio) que nous nous proposons de diffuser dans les « Pages spéciales Paris de l’Ancien d’Algérie » et sur notre site Internet fnaca75.org. Selon l’actualité et nos moyens, nous pourrions également envisager une compilation de ces témoignages ainsi qu’une exposition et un colloque enrichis de documents qui aborderaient plus largement le thème « Des femmes pendant la guerre d’Algérie ».
Afin d’enrichir la mémoire de ce dramatique conflit, nous comptons, chères amies et adhérentes, sur votre participation pour libérer enfin une parole trop longtemps sous-estimée et restée sous silence.

Jean-Pierre LOUVEL

* Notre collaborateur et ami D. Beau en assurera la réalisation ainsi que la transcription.

PARCE QUE CHAQUE TÉMOIGNAGE, CHAQUE PAROLE, CHAQUE SOUVENIR COMPTENT…

CONTACTEZ NOUS

Par courrier
FNACA – Comité départemental de Paris – 13, rue Edouard Manet – 75013 Paris
(En remplissant le questionnaire ci-joint)

Par courriel
fnaca.cd75.paris@orange.fr

Par téléphone, au siège
01 42 16 88 78
(En nous laissant vos coordonnées :
adresses, N° de téléphone, adresse courriel…)

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT

Vient de paraître

Vient de paraître

Vient de paraître

Vient de paraître

Vient de paraître

AOÛT-SEPTEMBRE 2021

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén