LE CONSTAT

A part notre mutuelle la CNM, dont l’activité s’exerce essentiellement dans le cadre des remboursements complémentaires de soins, notre fédération, composée pourtant exclusivement de personnes âgées, n’a curieusement pas encore porté ses efforts sur la meilleure façon de vieillir sans être vieux (Marie de Haenzel). La FNACA laisse en effet trop souvent ses adhérents trouver eux-mêmes la réponse et les solutions à travers le labyrinthe médico-hospitalier classique – qui ressemble beaucoup au parcours du combattant – que nous avons tous subi en notre temps sans grands résultats.

L’avancée vers le grand âge se définit par un syndrome qui comprend une perte progressive de pouvoir sur soi-même (physique, mental et social) qui s’installe peu à peu avec la dépendance et la multiplication des prothèses compensatrices : électroniques, mécaniques ou humaines.

A ce premier syndrome contre lequel notre projet se propose de lutter vigoureusement s’en ajoute un autre, psychique qui résulte de la prise de conscience du fait que nous connaissons désormais davantage de morts que de vivants. Les pertes affectives successives génèrent en effet peu à peu un sentiment de solitude dévastateur qui doit être pris en compte lui aussi.

Mais tout n’est pas aussi sombre : en France, par exemple, l’espérance de vie a progressé de 59 ans en 1946 à 79 ans en 2015. Pourtant, notre pays ne se situe qu’au 19ème rang dans le domaine de la longévité ; le premier étant tenu par la Principauté de Monaco où l’on meurt « riche et heureux » à 89 ans…

LE PROJET

Il s’agit de créer un département spécialisé au sein de notre fédération parisienne.

Des travaux, études, conférences et conseils y seront largement et régulièrement diffusés auprès de nos adhérents tout d’abord par notre journal (rubrique spécialisée et interactive) puis par la mise en place d’ateliers d’orientation thérapeutique et de conseils situés à Paris .

Des conférences à thème seront donc proposées régulièrement. A titre exemple :

–        Âge et mémoire : que faire ?

–        Quelle alimentation pour le bien vieillir ?

–        Les thérapies alternatives des douleurs articulaires. Peut-on éviter le recours à la chirurgie ?

–        Soins des effets du stress post-traumatique à long terme

–        Hypnose et gestion de la dépendance

Etc…

Des médecins et thérapeutes reconnus pourront être sollicités pour les conférences que seuls nos adhérents pourront venir écouter ou retrouver en vidéo sur le site de la FNACA ou sur d’autres médias.

Les ateliers pratiques permettront de personnaliser les conseils de santé et orientations thérapeutiques pour chaque cas.

Nous voulons en comparant les méthodes les techniques, les études et les résultats être en mesure de proposer à nos adhérents les traitements les plus efficaces du moment ; notre objectif  étant de prolonger le plus longtemps et le mieux possible .. l’âge adulte.

L’organisation de ces ateliers pourrait intervenir dans le cadre d’un partenariat avec la Faculté Libre de Médecines Naturelles (FLMNE), un centre de formation basé à Paris dans le 15ème arrondissement et spécialisé dans les approches naturelles suivantes : alimentation santé, l’aromathérapie, les réflexologies, l’auriculothérapie, l’homéopathie, l’ostéopathie, le Gi Gong, etc… (voir fiche). Les ateliers seront animés selon leur importance par des enseignants de cette école sous la houlette d’un médecin. Cette école a formé en près de 30 ans plus de 12.000 étudiants dont un bon nombre pourrait participer à l’animation de nos ateliers.

CONCLUSION

Chacun de nous a donné à la Nation une part de sa jeunesse et de sa santé, d’autres camarades ont donné leur vie. Et nous avons le droit, en retour des sacrifices consentis, de profiter des meilleures thérapies et de la meilleure prévention des crises du grand âge. Notre fédération peut contribuer largement à cette prise de conscience.

Guy Belfond membre du comité FNACA  du comité du 15

N’hesitez pas à réagir et à nous écrire sur cette importante question par courrier à FNACA Paris 13 rue Edouard Manet Paris 15e