Le comité du 15e en fête

Le «Banquet des vœux et de l’amitié» toujours soutenu par notre municipalité, a réuni près de 200 convives, confirmant son succès. Entrainés par le dynamique orchestre de Joël OLMEDO, les participants occupèrent régulièrement et joyeusement la piste. Intermède très attendu, le tirage de la souscription s’est déroulé dans la bonne humeur. Les organisateurs, récompensés de leurs efforts, vous remercient toutes et tous en attendant le prochain banquet  en 2020 !

Parution du dernier livre d’Alain Ruscio

Les communistes et l’Algérie
Des origines à la guerre d’indépendance, 1920-1962

d’Alain RUSCIO

C’est un paradoxe : l’histoire du communisme reste aujourd’hui encore, alors que ce mouvement n’a plus dans la vie politique ni le poids ni la force d’attraction d’antan, un objet de controverses à nul autre pareil, en « pour » et en « contre ». Cet état d’esprit atteint un paroxysme lorsqu’il s’agit d’évoquer les actions et analyses du communisme – français et algérien – face à la question coloniale en Algérie, des origines dans les années 1920 à la guerre d’indépendance (1954-1962). Et s’il était temps, écrit Alain Ruscio, de sortir des invectives ?
C’est l’ambition de cette somme exceptionnelle, qui propose une plongée dans les méandres – le mot s’impose – des politiques communistes des deux côtés de la Méditerranée (PCF et PCA) durant plus de quatre décennies. Des tout premiers temps, lorsque le jeune parti commençait à s’affirmer et tentait de briser le consensus colonial, aux tempêtes de la guerre d’Algérie, en passant par les espoirs et illusions du Front populaire. Les relations avec le nationalisme algérien, qui ne furent jamais simples, sont finement analysées, avec le récit d’un grand nombre d’épisodes ignorés ou mal connus et l’évocation de parcours de multiples acteurs, qui donne chair à cette saga.
Novateur, l’ouvrage d’Alain Ruscio ne l’est pas seulement par son esprit. L’historien a utilisé tous les fonds d’archives spécialisés, dont ceux du PCF, désormais accessibles, révélant des documents totalement nouveaux. On découvrira, au fil des pages, non pas une ligne politique, mais une succession, et parfois une cohabitation, de logiques et de pratiques.

MARDI 19 MARS 2019 – 57e ANNIVERSAIRE DU CESSEZ-LE-FEU DE LA GUERRE D’ALGÉRIE

MARDI 19 MARS 2019 – 57e ANNIVERSAIRE DU CESSEZ-LE-FEU DE LA GUERRE D’ALGÉRIE
JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR ET DE RECUEILLEMENT

– 09 heures 15  – Mémorial parisien  au cimetière du Père-Lachaise
– 10 heures 45 : Place du 19 mars
– 15 heures : Messe en la cathédrale St Louis des Invalides
– 16 heures 30 : Rassemblement au Mémorial National du quai Branly en présence des autorités civiles et militaires
– 18 heures 30 : Ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe par la secrétaire d’Etat aux Armées et le président de la FNACA
(RDV 17 heures 30 angle rue Balzac)

CÉRÉMONIES LOCALES

Horaires de vos cérémonies locales & départ des cars pour aller au cimetière du Père-Lachaise

1er, 2e, 3e : une seule cérémonie à la mairie du 3e à 12h00
4e : 10h30 à la mairie
5e : 11h30 à la mairie – car à 08h30 (ramassage par 14e)
6e : 12h00 à la mairie
7e : 10h00 à la mairie
8e : 12h30 à la mairie – car à 8h Mairie du 17e
9e : 12h00 à la mairie
10e : 11h00 à la mairie
11e : 12h00 à la mairie – car à 08h30
12e : 11h20 à la mairie – car à 08h30 puis arrêt Place du 19 Mars avant retour mairie
13e : 11h15 à la mairie – car à 08h15 puis arrêt Place du 19 Mars avant retour mairie
14e : 11h30 à la mairie – car à 08h15 Place Denfert-Rochereau
15e : 11h30 à la mairie – car à 08h00
16e : 11h à la mairie – car à 08h15
17e : 11h30 à la mairie – car à 08h00
18e : 10h00 à la mairie
19e : 11h00 à la mairie – car à 08h15
20e : 11h00 à la mairie

Attention ces horaires sont susceptibles d’être modifiés, aussi, pour plus de sûreté, renseignez-vous auprès de votre mairie et/ou de votre comité.

19 Mars 2019

MARDI 19 MARS 2019

57e ANNIVERSAIRE DU CESSEZ-LE-FEU DE LA GUERRE D’ALGÉRIE
JOURNÉE NATIONAL DU SOUVENIR ET DE RECUEILLEMENT

09H15 Mémorial parisien du Père-Lachaise
14H30 Cathédrale Saint-Louis des Invalides
16H30 Mémorial national quai Branly
18H30 Angle rue Balzac Arc de Triomphe


FNACA : MESSAGE DU 19 MARS 2019

Au jour anniversaire de la proclamation, en 1962, du Cessez- le -feu de la guerre d’Algérie, la France honore nos 30 000 frères d’armes tragiquement disparus durant 10 années de meurtriers combats en Algérie, Maroc et Tunisie.
Devenus invisibles mais toujours présents en nos cœurs, avec bravoure et dévouement ils ont porté nos trois couleurs.
Enfants de la République, ils l’ont servie avec fidélité.
Ils ont préservé ses valeurs et permis sa cohésion nationale.
A « 20 ans dans les Aurès », ils ont vécu l’enfer dans cette guerre dont il fallait taire le nom.
Dans des cercueils plombés, sans le moindre humanisme, ils ont été restitués à leurs familles, la mention «  Mort pour la France » souvent absente.
Les pleurs d’une maman, un père foudroyé par la douleur,
Une épouse, une fiancée effondrées et désorientées,
Une sœur, un frère, accablés par le malheur…
Les questions de l’enfant sans réponse…
Tant de vies à jamais brisées !
Avec émotion, nous pensons à ces familles si durement éprouvées, et au destin profondément bouleversé.
L’Etat se doit de leur exprimer sa gratitude et sa considération.
Par delà les brûlures de l’Histoire, faire vivre leur souvenir,
C’est les faire apparaître pour ne pas disparaître ;
C’est mobiliser les forces vives de la Nation pour s’élever contre l’indifférence qui génère les déviances, et l’ignorance qui nourrit le racisme et la haine.
C’est préserver les valeurs de l’Humain!
Voir passer la colombe sur l’arc en ciel de la Paix, implique courage et vigilance.
C’est toujours en temps de Paix que les enfants apprennent à jouer à la guerre.
Leur enseigner notre parcours de vie, c’est enrichir l’Histoire pour une juste préhension de ce conflit ;
C’est éveiller leur conscience, les aider à se forger un avenir radieux ;
Un espace de vie, de confiance et d’espérances, les citoyens formant une ronde pour s’ouvrir au monde et transmettre leur Message de Paix, d’amour, de joie et d’amitié.
Avec enthousiasme, fédérons toutes les énergies pour préserver la Paix, ce bien si précieux.
C’est donner un sens à la vie.
Vive la République
Vive la France

Le Comité National de la FNACA