Extraits de l’article de Jean-Louis Nageotte, responsable juridique national de la FNACA, consacré à la demi-part fiscale des veuves, paru dans L’Ancien d’Algérie (Déc. 2020/janv.2021)

 » Dès le 1er janvier 2021, en application de la Loi de Finances pour 2020, les conjoints d’anciens combattants – principalement les veuves – ayant atteint l’âge de 74 ans, pourront bénéficier de la demi-part fiscale dès lors que leur conjoint avait bénéficié de la retraite du combattant.

Confirmation du dispositif par la Loi de Finances pour 2021.

Sur ce sujet, s’il faut admettre que cette mesure permettra à celles qui ont perdu leur époux avant 74 ans de bénéficier de la demi-part additionnelle, dès 2021, cette perception de la retraite du combattant laisse sur le bord du chemin celles qui, hélas, ont perdu leur époux plus jeune, souvent par suite et ou de conséquences de leur séjour en AFN.

Il ne faut donc pas les oublier et continuer nos actions en direction de ces amies. Il s’agit donc là d’une avancée du dispositif à améliorer. »