France-Algérie. Résilience et réconciliation en Méditerranée. Boris Cyrulnik et Boualem Sansal, éditions Odile Jacob, avril 2020, 263 pages.

Cet ouvrage est né d’un dialogue entre l’écrivain algérien Boualem Sansal et le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Deux intellectuels appelés à échanger leurs analyses sur le devenir de l’Algérie alors qu’elle est bouleversée par le Hirak lancé par les jeunes Algériens en février 2019. La recherche des racines du phénomène est l’occasion d’une analyse à deux voix de l’identité et de l’histoire de l’Algérie.

Une analyse sur le long temps historique portant sur les origines du peuplement du territoire algérien et les spécificités sociologiques des populations, sur les colonisations successives, sur la guerre d’Algérie et les traces qu’elles ont laissées.

A bien des égards, l’ouvrage est un réquisitoire contre la confiscation du pouvoir par le FLN qui a mobilisé à son profit la guerre de libération pour établir un pouvoir totalitaire.

L’enseignant d’histoire sera particulièrement intéressé par la constitution d’une histoire officielle, véritable roman national, très éloigné des réalités historiques.

C’est tout autant une réflexion sur la violence de la colonisation, sur la fracture majeure du 8 mai 1945, sur le terrorisme, sur la mise en place d’une dictature « élue ».

De nombreux parallèles historiques sont constamment sollicités : l’occupation, la collaboration et la Résistance en France, la naissance d’Israël, le combat des Palestiniens etc.

D’abondantes notes en bas de page complètent et éclairent les allusions des auteurs.

Cet ouvrage est une lecture passionnante entre deux hommes de culture et de dialogue profondément attachés à l’Algérie.

Claude Basuyau