9 mars : La FNACA s’indigne des propos de M. Sarkozy

La Fédération Nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) s’indigne des propos tenus samedi 24 septembre à Perpignan par M. Nicolas Sarkosy, visant à supprimer, s’il est élu, la commémoration du 19 mars 1962.
Tous en réaffirmant sa neutralité politique et son indépendance à l’égard de tous les partis, la FNACA, au nom de ses 312 000 adhérents 2016, déplore cet engagement tenu dans un contexte pré-électoral qui n’autorise pas toutes les démagogies.
La FNACA commémore le cessez-le-feu du 19 mars 1962 en Algérie, depuis 1963 et ce, avec l’objectif exclusif de rendre hommage à la mémoire des 30 000 militaires, soldats d’active, appelés, rappelés, harkis et forces supplétives, morts pour la France en Afrique du Nord entre 1952 et 1962
Elle s’est légitimement félicitée de l’officialisation de cette journée du Souvenir et de Recueillement, fixée par la Loi du 6 décembre 2012 et entend tout mettre en œuvre pour qu’elle ne soit pas remise en cause, quels que soient les gouvernements à venir.
Paris, le 25 septembre 2016